Existe-t-il un compromis entre branché et déconnecté du réseau électrique ?

Cette question m’a été posée par il y a un moment par une personne n’y connaissant rien à la vie « débranchée du réseau » ou « off the grid » en anglais. Commençons par un brin de définition du terme extrême de débranché :

Vivre sans utiliser les services publiques ou privés (réseau) tels électricité, gaz, ou eau, en produisant et en générant soi-même son énergie comme à l’aide de panneaux solaires (cellules photovoltaïques) par exemple. Un individu qui a pour dédain toute forme de commerce générant des traces ou dossiers, rejetant toute forme de crédit, services bancaires ou toute forme de travail rémunéré sur talon de paye, n’utilisant que des transactions au comptant pour éviter d’être retracé. Aussi appelé « vivre sous terre ».

Le compteur électrique est retiré. Vive la liberté !

Le compteur électrique est retiré. Vive la liberté !

Avant de complètement capoter, considérons que la personne m’ayant posé la question et moi-même ne souhaitons pas disparaître de la carte complètement. La question était clairement dirigée à l’ascension verticale des coûts reliés à l’électricité, au gaz et à l’essence. 3 choses où nous, consommateurs, n’avons aucun pouvoir sur le prix autre que de payer. Dans un article précédent, j’écrivais (lire je PROUVAIS) comment, avec mon salaire imposé et les taxes sur l’essence, un réservoir d’essence me coûte au delà de 75$ pour ma petite Hyundai Accent… Au prix de 2006 !

De retour à la question : une façon réaliste de vivre partiellement libéré du réseau

[like_to_read]La meilleure façon d’approcher la façon de se débrancher du réseau avec un fournisseur de services énergétiques est de changer la façon et diminuer notre consommation énergétique. Idéalement, vous visez une compagnie et travaillez jusqu’à ce que vous en soyez libéré. Je vous donne l’exemple de l’électricité. Je vous donne quelques trucs et je vous dit comment vous pouvez changer les façon de consommer l’électricité sans vraiment vous prouver. Pourquoi l’électricité ? Simplement parce que c’est la chose la plus facile à débrancher pour les DIYers. Aussi parce que c’est le sujet le plus discuté et accessible pour lequel il est facile d’assembler un panneau solaire ou une éolienne.

Voici un dessin qui illustre bien le résultat final de façon imagée

Comment vivre "débranché du réseau" électrique d'H'ydro-Québec

Comment vivre « débranché du réseau » électrique d’H’ydro-Québec

Comment se débrancher du réseau électrique

Pour vous débarrasser d’Hybro-Québec (ou de votre compagnie locale d’électricité) :

  • Vous pouvez chauffer au bois, à l’huile ou au propane.
  • Vous remplacez vos électroménagers par des modèles écoénergétiques ou fonctionnant au gaz (pour le poêle et le frigidaire en tout cas).
  • Faites couler le café sans brancher la cafetière. Lorsque je chauffe au bois, j’utilise un coq en acier (une bouilloire) pour chauffer mon eau que je verse ensuite dans la cafetière par de dessus. C’est plus difficile à faire l’été, alors je déplace le coq vers le poêle à gaz. J’ai aussi choisi un modèle qui est branché et je l’utilise en cas de force majeure.
  • Je remplace le chauffe-eau par un modèle au gaz. Ceci seulement est la plus grosse économie énergétique de toutes. J’écrirai un article juste sur le remplacement du chauffe-eau bientôt.
  • Modifiez le branchement du chauffe-eau pour inclure le chauffage solaire ou au bois… Même les 2. Ceci sera la plus grosse économie de gaz possible de toutes.
  • Remplacez vos lumières de 100 watts par des équivalentes compactes fluocompactes… Ou MIEUX ENCORE, aux diodes électroluminescentes. Avec les diodes, vous pourriez envisager économiser du 25 pour 1. Les fluocompactes durent moins longtemps que les diodes et sont des POISONS MORTELS pour l’homme.
  • Tirez le micro-onde par la fenêtre : de toute façon vous vous en servez probablement seulement pour réchauffer. 999 personnes sur 1000 ne savent pas comment cuire un gâteau ou un poulet avec le micro-ondes. Si vous ne voulez pas vous débarrasser du micro-ondes, alors utilisez-le avec parcimonie durant votre période d’adaptation. Encore mieux : procurez-vous en un moins puissant. C’est déjà un pas dans la bonne direction.
  • Trouvez vous des panneaux solaires, éoliennes ou des panneaux chauffants en canettes. MIEUX ENCORE : Faites les vous même !

Comment faire tout ça vous même ? En devenant suicrate et en visitant notre site régulièrement. [/like_to_read]
Vous avez un commentaire sur cet article, il nous fera plaisir de la lire. Écrivez-nous ci-dessous.