Existe-t-il un compromis entre branché et déconnecté du réseau électrique ?

Cette question m’a été posée par il y a un moment par une personne n’y connaissant rien à la vie « débranchée du réseau » ou « off the grid » en anglais. Commençons par un brin de définition du terme extrême de débranché :

Vivre sans utiliser les services publiques ou privés (réseau) tels électricité, gaz, ou eau, en produisant et en générant soi-même son énergie comme à l’aide de panneaux solaires (cellules photovoltaïques) par exemple. Un individu qui a pour dédain toute forme de commerce générant des traces ou dossiers, rejetant toute forme de crédit, services bancaires ou toute forme de travail rémunéré sur talon de paye, n’utilisant que des transactions au comptant pour éviter d’être retracé. Aussi appelé « vivre sous terre ».

hungry 300x300 Existe t il un compromis entre branché et déconnecté du réseau électrique ?

Le compteur électrique est retiré. Vive la liberté !

Avant de complètement capoter, considérons que la personne m’ayant posé la question et moi-même ne souhaitons pas disparaître de la carte complètement. La question était clairement dirigée à l’ascension verticale des coûts reliés à l’électricité, au gaz et à l’essence. 3 choses où nous, consommateurs, n’avons aucun pouvoir sur le prix autre que de payer. Dans un article précédent, j’écrivais (lire je PROUVAIS) comment, avec mon salaire imposé et les taxes sur l’essence, un réservoir d’essence me coûte au delà de 75$ pour ma petite Hyundai Accent… Au prix de 2006 !

De retour à la question : une façon réaliste de vivre partiellement libéré du réseau

Veuillez nous donner un J'AIME Facebook pour nous aider. C'est gratuit pour vous..


Vous avez un commentaire sur cet article, il nous fera plaisir de la lire. Écrivez-nous ci-dessous.